Cahier Saint Raphaël n°126. Médecine et profit. Quand l'argent avilit la médecine

€8,00

Taxes incluses

ACIM

Épuisé

La déshumanisation de la médecine à la fois par la technique et la perte de toutes valeurs morale dans la société, a transformé les métiers médicaux en commerces.

Pour toute une partie du corps médical ce qui fut jadis appelé un « art » devient une sorte de négoce dont le but est de « faire de l’argent » ; n’ayant par-là plus souci ni des âmes ni de la sensibilité des malades.

La conscience professionnelle se trouve progressivement remplacée par un souci de rentabilité. II n’est bien sûr pas question de jeter l’opprobre sur l’ensemble des professions médicales. Mais force est de constater qu’un certain nombre de praticiens heureusement très minoritaires ont « leurs petites combines » pour améliorer leurs profits.

Sans parler du « big business » exercé par un certain nombre de laboratoires au moyen de la corruption et sans oublier les scandales comme celui des vaccinations.

Dr Jean-Pierre Dickès