Cahiers Saint Raphaël n° 97 – La liberté de conscience

€8,00

Taxes incluses

ACIM

Seulement 1 restants!

Décembre 2009

Toutes les professions médicales sont prises dans un étau.

D’un côté ce que la société gouvernée par la pensée unique les oblige à faire, et de l’autre ce que leur dicte leur propre conscience de catholique.

Ceci concerne plus particulièrement la prescription de produits abortifs.

Les lois nous interpellent. Dans quelle mesure chacun d’entre nous peut-il collaborer au mal ? Et quelles sont les limites de cette collaboration ? Penser que celle-ci ne concerne que les professions médicales est une erreur grave.

Car, par exemple, avec nos impôts nous contribuons à payer les avortements. Face à cette réalité, les consciences se sont littéralement émoussées.

Il faut subir cette complicité monstrueuse à des lois parfois iniques. Jusqu’où peut-on aller ? C’est ce qu’a tenté de définir cette publication.